Ville de la Madeleine

Les tribunes des mois de juillet et août 2020

QUAND LES MASQUES TOMBENT DéJà (1)

A peine entamé, voilà un mandat municipal qui débute d’une drôle de manière… du côté de la minorité. Mais doit-on encore considérer les six élus du groupe « Agir pour l’Avenir » comme les représentants de la minorité municipale alors qu’ils se comportent déjà en opposants, malgré la main tendue qui leur a été présentée. Jugez-en plutôt : En application des directives gouvernementales relatives à l’état d’urgence sanitaire, le Conseil Municipal a actuellement la possibilité de se réunir au tiers de ses membres. C’est ce qu’y a été proposé le 11 juin dernier pour continuer de contenir, en période de déconfinement, la propagation du virus. Cette démarche, guidée par la raison et le bon sens, n’a pas été respectée par l’opposition qui s’est présentée en séance avec la totalité de ses membres, là où notre majorité s’était naturellement appliquée à respecter la règle commune. Par ailleurs, des attaques viles et insultantes, émanant d’une association dite citoyenne, dont le président est un élu de l’opposition, ont nécessité le recours à la protection fonctionnelle sur les personnes de Monsieur le Maire et de deux de ses adjoints. Tout cela en dit déjà long sur les méthodes et comportements des élus de l’opposition. Les masques tombent… déjà.

DÉJÀ  DIVISÉS

A peine installés et déjà divisés, tels sont apparus les élus du groupe d’opposition lors du Conseil municipal du 11 juin. On ne compte plus en effet le nombre de délibérations sur lesquelles ils ont voté en ordre dispersé, sans d’ailleurs s’en expliquer. Défaut de coordination, manque de cohésion ou divergences de fond, les prochaines séances du Conseil Municipal nous le diront.

QUAND LES MASQUES TOMBENT DÉJÀ  (2)

Là où on y voit désormais plus clair, c’est sur les fondamentaux politiques et mêmes idéologiques des élus du groupe d’opposition. Leurs refus de voter les participations aux frais des écoles privées et les subventions symboliques aux associations de scoutisme qui accueillent pourtant des petits Madeleinois de toutes conditions et de toutes origines, est révélateur. On connaissait le « green washing ». On découvre maintenant le « citoyennisme washing » en pensant, au passage, à celles et ceux qui se sont fait berner en mars.

DÉJÀ AU TRAVAIL

Les élus de la Majorité municipale sont au travail et mettent déjà en application certains axes du projet de mandat 2020-2026. L’accélération de la transition écologique s’engage avec le projet de la Zone d’Activités Solidaires qui prend forme avec les expérimentations, d’une part, d’une outillothèque, structure de prêt de différents outils de bricolage et de jardinage, et d’autre part, d’un atelier vélo pour favoriser l’utilisation quotidienne de ce mode de déplacement doux. Le schéma de verdissement, l’un des quatre piliers de notre carré magique écologique, s’amorce aussi avec le renforcement de la gestion différenciée des espaces verts madeleinois pour favoriser la biodiversité au sein des parcs et jardins de la ville. Enfin, l’application de la tolérance 0 pour les pollutions et les incivilités du quotidien se concrétise par le renforcement de la lutte contre l’insalubrité publique avec l’adoption de nouvelles sanctions financières visant à lutter contre les déjections canines, mais aussi les dépôts de mégots, de gants, et de masques sur la voie publique.

TOUJOURS SUR LE PODIUM

Seules six communes de la Région Hauts-de-France ont été récompensées par l’attribution de 5@, soit la plus haute distinction décernée par l’association Villes Internet qui a pour mission de défendre les valeurs républicaines, de service public et de démocratie locale, dans une société où l’accès à Internet est devenu un droit humain fondamental. La Madeleine est heureuse et fière de figurer parmi ces six communes, et de se voir ainsi confirmée sur la plus haute marche du podium. Nous vous souhaitons à toutes et à tous un bon été madeleinois.

« La Madeleine que nous aimons »
Groupe des élus de la Majorité Municipale

Madeleinoises, Madeleinois. Elu.e.s du groupe « Agir pour l’avenir », nous nous adressons à vous, pour la première fois, dans le magazine municipal via sa tribune d'expression libre. Les élections municipales se sont déroulées dans un contexte inédit de crise sanitaire avec ce résultat (35,27%, 1740 voix) et un taux d’abstention record (66%). 

Merci aux électeurs qui, par leur suffrage, ont exprimé leur soutien à notre liste citoyenne marquant une véritable volonté de porter dans le débat public les thèmes de cette campagne et de notre programme : la qualité de vie, la transition écologique, la volonté d’équité et la place du citoyen dans la vie publique. Ce résultat nous permet d’avoir 6 sièges au conseil municipal et un à la MEL. Il permettra de porter le contenu et les valeurs de notre programme.

Lors de ce mandat, nous nous attacherons à proposer et défendre des actions pour engager la transition écologique et solidaire, vers un modèle de ville apaisée dont nous avons plus que jamais besoin dans ce « monde d’après ». L'expérience de la vie confinée a remis les montres à l'heure de l'essentiel et a révélé ce qui dépendait de nous. Une ville à l'échelle humaine, des commerces préservés, des déplacements sécurisés, des cultures partagées, de la solidarité et de la biodiversité retrouvée. Il dépend de nous d'en faire bon usage pour prendre soin du vivant. Nous saurons aussi être vigilant.e.s et critiques de l’action de la majorité municipale quand elle s'écartera des enjeux identifiés dans notre campagne. Nous entendons les intentions. Aussi, nous travaillerons sur les actes et ne manquerons pas de faire toute la transparence nécessaire sur la vie municipale via notre site internet et compte Facebook.
Retrouvez-nous et communiquez-nous vos questions et propositions d'action sur notre site www.agir-avenir.org, Facebook @agiravenir59 ou en nous écrivant à contactatagir-avenir [dot] org ou par courrier à la mairie.

Enfin, nos pensées vont aux familles touchées par le coronavirus et à celles et ceux qui ont permis au pays de continuer à fonctionner pendant cette période de confinement.

En vous souhaitant un bel été où que vous soyez.

« Agir pour l’avenir »